Jai-un-garde-du-corps-perso-La-Peau-Infolettre-Pour-Estheticiennes

J’ai un garde du corps perso ! – La peau

Allo,

Aujourd’hui, je t’amène dans un sujet un peu différent, mais tellement fascinant : la peau. 
Surprise hein !

Depuis tout ce temps que l’on communique, je te parle d’ingrédients actifs et de traitements et pas une fois de la principale vedette qui est la raison de notre carrière ! 
Tu sais déjà qu’elle ne sert pas juste de support à nos rituels de beauté et de soins. 

La peau, c’est le gros bonnet, la grande patronne des organes de notre corps, avec son propre mode d’emploi et son système de sécurité ultra-sophistiqué.

C’est comme notre garde du corps personnel ! Elle nous protège contre les intrus comme les polluants, les irritants et les microbes qui rôdent. 

Connaître la peau et comprendre ses systèmes de bien-être et de santé est une partie cruciale de tes connaissances en esthétique.

Okay, on saute dans le vif. 

Voici ta fiche FUTÉE hebdomadaire. 
Clique ICI pour trouver toutes mes infolettres FUTÉE au cas où tu aurais manqué les précédentes.


la peau et son système de défense_ce que tu apprendras en 4 minutes ou moins - helene_leblond

4 Systèmes de défense de la peau

Imagine que tu es un agent pathogène… Prépare-toi, pour traverser l’épiderme, tu dois franchir 4 barrières protectrices différentes :

1️⃣ le microbiome cutané – Une communauté de millions de micro-organismes différents qui vivent à la surface de la peau. Lorsque ces micro-organismes sont déséquilibrés (mauvaises bactéries plus nombreuses que les bonnes), toi, l’agent pathogène tu es en mesure de croître et de te multiplier, prêt à envahir et créer des problèmes de peau.

2️⃣ le film hydrolipidique – Un film protecteur composé de sueur, de sébum et d’acide lactique qui maintient la peau à un pH naturellement acide. Comme agent pathogène, tu te développes à un pH plus neutre. Donc, si le pH de la peau est plus élevé (par exemple, avec l’utilisation de mauvais produits de soins de la peau ou d’un excès de soins irritants), tu es en mesure de croître.

3️⃣ la couche cornée – Une barrière physique qui est généralement assez difficile à pénétrer, mais si toi, l’agent pathogène, es particulièrement chanceux et que la peau a été dépouillée de ses lipides naturels (par exemple à la suite d’un gommage excessif) et qu’il y a de petites brèches par lesquelles tu peux te faufiler…Tu connais la suite.

4️⃣ le système immunitaire de la peau – Dans l’épiderme, les cellules de Langerhans sont les principales cellules immunitaires. Elles vont probablement te tuer (n’oublie pas que tu es un agent pathogène), en alertant le système immunitaire de ta présence, mais tu as au moins eu le temps de provoquer une inflammation et une irritation.

Maintenant, tu connais toutes les barrières que les agents pathogènes doivent franchir pour provoquer une irritation, une inflammation et une infection. 
Voyons un peu plus dans les détails chacun de ses systèmes de défense et ce que tu peux faire pour garder la peau de tes clientes en pleine forme !


🦠 Le microbiome cutané

Le microbiome cutané, c’est un peu comme une grande ville peuplée de milliards de micro-organismes (bactéries, champignons, virus) qui vivent sur notre peau. Chaque personne a son propre « écosystème » unique, qui varie selon les zones du corps, l’environnement, l’âge, et même le style de vie.

Il se compose principalement de bactéries, de champignons, de virus et d’acariens. 
Hissshh 😖 ? Comme lorsque tu vois des images microscopiques de petits acariens de cils et que tu te persuades que tu peux les sentir bouger.

Pas de panique ! Même si c’est bizarre comme idée, ces microbes sont très bénéfiques pour la peau.

À vrai dire, ils sont essentiels à la santé de la peau, à condition qu’ils soient équilibrés.

Le microbiome cutané travaille aussi en partenariat avec les cellules immunitaires de la peau en programmant les cellules immunitaires pour qu’elles réagissent aux agents pathogènes qui parviennent à pénétrer dans celle-ci.

Pourquoi un microbiome en équilibre est-il important ?

  1. Protection : Ce microbiome agit comme une barrière protectrice. Il aide à lutter contre les agents pathogènes (agents causant des maladies) qui essaient de pénétrer dans la peau ou de la coloniser.
  2. Santé de la peau : Il joue un rôle clé dans la régulation de l’inflammation et dans la prévention de certaines maladies de la peau, comme l’eczéma, l’acné, ou la dermatite atopique. 
    Un microbiome équilibré aide à maintenir la peau saine, lumineuse et jeune.
  3. Équilibre : Quand le microbiome est déséquilibré, cela peut entraîner des problèmes de peau. Par exemple, une surcroissance de certaines bactéries peut contribuer à l’acné, tandis que d’autres déséquilibres peuvent exacerber des conditions comme la dermatite.

Les facteurs qui déséquilibrent le microbiome de la peau :

– les dommages causés par le soleil ☀️
– les produits de soins de la peau 🧴
– les traitements antibiotiques💊
– la pollution 🌫
– l’alimentation 🍕
– l’exfoliation excessive 🧼

Comment prendre soin du microbiome cutané ?

  • Nettoyage doux : Utiliser des nettoyants à pH équilibré pour ne pas perturber l’équilibre naturel de la peau.
  • Produits adaptés : Choisir des produits de soin qui supportent et nourrissent ce microbiome, par exemple ceux contenant des prébiotiques, des probiotiques.
  • Alimentation et mode de vie : Une bonne alimentation, un sommeil réparateur et une hydratation suffisante sont aussi essentiels à maintenir la santé du microbiome.

🧥 Le film hydrolipidique

C’est le manteau de la peau. Le pH de la peau est naturellement acide (pH 4,7 – 5,9) et contrôlé par un mélange de sébum, de sueur, d’acide lactique et d’acides gras qui crée un film à la surface de la peau, appelé film hydrolipidique.

Il est vraiment important de maintenir le pH de la peau dans cette fourchette. Ça permet aux bonnes bactéries de se développer tout en limitant la croissance des mauvaises bactéries qui préfèrent un pH plus alcalin (supérieur à 7,0).

Si le pH de la peau est élevé, les mauvaises bactéries se multiplient et deviennent plus nombreuses que les bonnes bactéries, ce qui entraîne un déséquilibre du microbiome.

Cela :
– augmente le risque d’infection de la peau par les bactéries présentes 
dans l’environnement, 
– modifie le comportement de vos bonnes bactéries.

😃 La barrière cutanée

La barrière cutanée (couche cornée) a une structure de type « brique et mortier » dans laquelle les cellules de la peau (les briques) sont maintenues ensemble par un mélange de lipides (le mortier) qui ressemble à de la colle.
Ces lipides, un mélange de céramides, cholestérol, et acides gras, forment une barrière physique. Ils empêchent l’eau de s’évaporer de la peau et bloquent l’entrée des irritants. Une barrière cutanée en bonne santé rend la pénétration des agents pathogènes difficile.

Mais, lorsque la barrière cutanée manque de lipides et qu’elle est endommagée/compromise, les agents pathogènes peuvent se frayer un chemin à travers les petites brèches qui se sont formées. (à cause du manque de colle 🤷🏻‍♀️)

Résultats : 

  • Le système immunitaire de la peau se réveille, ce qui provoque des inflammations et des irritations.
  • L’eau peut s’échapper par les interstices et laisser une peau sèche et déshydratée encore plus irritable.

Les éléments qui endommagent la barrière cutanée :

– l’exfoliation excessive et l’utilisation de produits de soin et d’ingrédients décapants/séchants,
– les dommages causés par le soleil,
– la pollution et les facteurs de stress environnementaux. (temps froid, douches chaudes, etc.)

💉 Le système immunitaire de la peau

La peau possède son propre petit « système immunitaire » composé de cellules et de molécules qui protège l’organisme contre les agents pathogènes qui réussissent à franchir la barrière cutanée.

Des cellules et molécules importantes !
– Les cellules de Langerhans,
– les cellules T,
– les cellules B,
– les cellules tueuses naturelles.

Ces cellules et molécules jouent des rôles clés dans le système immunitaire de la peau, chacune ayant des fonctions spécifiques pour maintenir la santé et la défense de l’organisme :

  1. Cellules de Langerhans : Elles agissent comme des vigiles de notre peau. Elles surveillent et détectent les substances étrangères comme les allergènes ou les bactéries. Une fois qu’elles captent ces intrus, elles se dirigent vers les ganglions lymphatiques pour informer et activer d’autres cellules immunitaires, déclenchant ainsi une réponse immunitaire adaptée.
    Les cellules de Langerhans sont probablement l’une des parties les plus importantes du système immunitaire de la peau. Elles aident le corps à déterminer quelles substances sont nocives et lesquelles ne le sont pas.
    Lorsque les cellules de Langerhans identifient mal une substance comme étant nocive (par exemple, un nouveau produit de soin de la peau), cela peut entraîner une réaction allergique.
  2. Les cellules T : Ce sont des lymphocytes (un type de globule blanc) essentiels à la réponse immunitaire adaptative. Activées par les informations des cellules de Langerhans, les cellules T peuvent attaquer directement les cellules infectées ou aider à coordonner d’autres aspects de la réponse immunitaire pour combattre l’infection efficacement.
  3. Les cellules B : C’est un autre type de lymphocyte, les cellules B jouent un rôle primordial dans la production d’anticorps. Ces anticorps se lient spécifiquement aux antigènes pour neutraliser les agents pathogènes ou les marquer (les identifier) pour destruction par d’autres cellules du système immunitaire.
  4. Les cellules tueuses naturelles (Natural Killer, NK) : Ces cellules sont également un type de lymphocyte faisant partie du système immunitaire inné. Ces cellules ont la capacité de reconnaître et de détruire les cellules infectées par des virus ou les cellules cancéreuses sans nécessiter une activation spécifique par des antigènes.

Chaque type de cellule contribue à une couche de défense spécifique et essentielle, travaillant en concert pour protéger la peau et l’organisme des menaces extérieures et intérieures. Ces cellules assurent non seulement la protection contre les infections, mais aussi la régulation des réponses inflammatoires, ce qui est crucial pour prévenir des maladies auto-immunes et des réactions allergiques.

En résumé :

  • Aide tes clients.tes à maintenir les systèmes de protection de leur peau en bonne santé !
  • Enseigne leur à entretenir leur systèmes de sécurité naturels.

En d’autres termes :

  • Maintenir le pH naturellement acide de la peau
  • Équilibrer le microbiome cutané
  • Renforcer la barrière cutanée

C’est tout pour aujourd’hui, fiou ! 😅 Difficile de m’arrêter !

Donne-moi ton avis, pose-moi tes questions ! 
Clique « répondre » à ce courriel, c’est vraiment un plaisir de pouvoir t’aider !

Clique ici pour télécharger ma meilleure ressource GRATUITE : Mon Guide : DOUBLE tes VENTES et RÉSERVATIONS de SOINS VISAGE 

Elle te donne plusieurs trucs et astuces que tu peux mettre en place tout de suite et augmenter tes ventes.

À très bientôt !

helene

Pour ne rien manquer! Chaque semaine l’infolettre FUTÉE arrive dans
TA boîte courriel.
Abonne -toi juste ici 👇🏻

Partage avec d’autres esthéticiennes Futées!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut